DB7

← Retour

Suite aux investissements massifs de la marque Ford, Aston Martin fut en mesure de sortir un nouveau modèle en 1994 : la DB7. Reposant sur une plateforme Jaguar, elle embarquait un six cylindres en ligne de 3.239 cm3 à compresseur développant 335 ch.
A compter de 1999, une version V12 Vantage de 5.9 litres et 420 ch entra en scène suivie de la GT (GTA avec la transmission automatique) en 2002 qui alla encore plus loin avec 435 chevaux (420 sur la GTA).
Deux carrosseries furent proposées aux clients : coupé et cabriolet Volante (seules les GT/GTA étaient uniquement des coupés).
A noter un nombre important de séries limitées et de versions spéciales qui se différenciaient tant au niveau du style que des performances.

En marge des modèles de série, il ne faut pas oublier les exemplaires modifiés par Zagato équipés du V12 6.0. Le coupé (DB7 Zagato) retenait un toit à double bulle alors que le roadster (DB AR1) n’avait ni toit ni capote.

Production :
-1.570 exemplaires de coupés six cylindres (numérotés de 100001 à 102703)
-879 exemplaires de Volante six cylindres (numérotés de 201002 à 202702)
-191 exemplaires de GT (numérotés de 303564 à 304455)
-112 exemplaires de GTA (numérotés de 303816 à 304447)
-100 exemplaires de DB7 Zagato (numérotés de 700001 à 700100)
-100 exemplaires de DB AR1 (numérotés de 800001 à 800100)

Nombre d’exemplaires dans le registre : 6 châssis (dernière MàJ le 03/09/20)

DB7

#100586 (1996)

DB7 GT

#304453 (2003)

DB7 Vantage

#303411 (2003)

#403222 (2003)

DB7 Zagato

#700009 (2002)

#700034 (2003)