Grégoire

← Retour

Commercialisée en 1951, la Grégoire était une voiture ambitieuse produite par Hotchkiss. En effet, sa carrosserie profilée dissimulait des éléments de pointe comme une structure en alliage léger ainsi qu’une suspension à flexibilité variable équipant les quatre roues. Elle devait son nom à son concepteur, l’ingénieur Jean-Albert Grégoire, qui avait déjà présenté un prototype en 1947. Le moteur était un bloc quatre cylindres à plat de 2.187 cm3 développant 72 ch et entraînant l’essieu avant. La boîte était à quatre rapports alors que les freins, à commande hydraulique, étaient pourvus de tambours. En pointe, elle pouvait taquiner les 150 km/h !

Malheureusement, le prix prohibitif de l’auto (vendue environ 1.800.000 francs, soit plus de deux fois le tarif d’une Citroën Traction 15/6 !) limita sa diffusion et mit même à mal la santé financière de Hotchkiss, dont l’aventure s’arrêta en 1954…

Production :
-5 exemplaires de pré-série (numérotés de 1000 à 1004)
-233 exemplaires de berline (numérotés de 501 à 747)
-7 exemplaires de cabriolet Chapron (numérotés de 672 à 744)
-7 exemplaires de coach Chapron (numérotés de 677 à 718)

Nombre d’exemplaires dans le registre : 1 châssis (dernière MàJ le 15/07/20)

#550 (1951)