964

← Retour

En 1989, Porsche lança la troisième génération de 911 : la 964. Dessinée par Benjamin Dimson, elle abandonnait les pare-chocs à soufflets pour des éléments mieux intégrés. La version standard était la Carrera 4, équipée du six cylindres à plat 3.600 cm3 refroidi par air de 250 ch. Cette quatre roues motrices existait en coupé, cabriolet et targa

Une version propulsion, sobrement baptisée Carrera 2, la rejoignit au catalogue l’année suivante. Elle était déclinée en coupé, cabriolet, targa et Speedster.

La même année, Porsche présenta la Turbo. Outre un kit carrosserie spécifique et une caisse élargie, le moteur 3.299 cm3 développait 320 ch (3.3) voire 381 (3.3 S). En 1993, le modèle évolua suite à l’implantation d’un bloc 3.600 cm3. Deux niveaux de puissance : 360 ch (3.6) et 385 ch (3.6 S).

A partir de 1992, un autre modèle sportif Carrera RS (pour RennSport) fit son apparition. Uniquement disponible en deux roues motrices puisque basée sur la Carrera 2, elle développait 260 ch associée à une boîte aux rapports raccourcis tandis que la caisse était allégée et la suspension était revue.
Pour satisfaire le public américain, une RS America fut aussi créée. Elle optait pour le bloc d’origine de la Carrera 2, disposait d’un aileron arrière et était à peine plus légère que le modèle standard.
Notons aussi l’existence de la rare Carrera RS 3.8, qui associait une carrosserie de Turbo à un moteur 3.746 cm3 de 300 ch.

Côté compétition, citons la version Cup. Cette dernière participait au championnat monotype Carrera Cup. Le bloc 3.600 cm3 produisait 265 ch tandis que le châssis était revu avec un arceau de sécurité et des suspensions revues. Allégée, elle disposait aussi de rapports courts. En 1992, elle adopta la carrosserie de la Carrera RS et passa à 275 ch.

Enfin, terminons par la Turbo S LM-GT. Basée sur la Turbo S civile, elle était allégée au maximum et son moteur 3.2 litres biturbo développait 475 chevaux. L’aérodynamisme était également amélioré, ce qui lui permit de terminer septième aux 12 Heures de Sebring 1993 (victoire de catégorie) et deuxième des 24 Heures de Daytona 1994.

Production :
-34.298 exemplaires de Carrera 2
-20.395 exemplaires de Carrera 4
-936 exemplaires de Speedster
-3.660 exemplaires de Turbo 3.3
-86 exemplaires de Turbo 3.3 S
-1.437 exemplaires de Turbo 3.6
-90 exemplaires de Turbo 3.6 S
-2.282 exemplaires de Carrera RS

Nombre d’exemplaires dans le registre : 10 châssis (dernière MàJ le 02/11/20)

30 Jahre

#WP0ZZZ96ZPS403165 (1993)

Carrera 4

#WP0ZZZ96ZMS405074 (1991)

#WP0ZZZ96ZPS450447 (1993)

Carrera Cup

#WP0ZZZ96ZMS409094 (1991)

Carrera RS

#WP0ZZZ96ZNS490270 (1992)

#WP0ZZZ96ZNS490281 (1992)

#WP0ZZZ96ZNS490311 (1992)

#WP0ZZZ96ZNS490356 (1992)

#WP0ZZZ96ZNS490560 (1992)

Speedster

#WP0CB296XRS465218 (1994)


← Retour